PHARMADEV Pharmacochimie et Biologie pour le Développement

Historique

L’UMR152, associant l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) à l’Université Paul Sabatier Toulouse 3 (UT3), a été créée en 2003 sous l’appellation “Pharmacochimie des substances naturelles et pharmacophores redox”. Cette unité a été dirigée durant deux contrats quadriennaux (2003-2011) par la Professeure Françoise Nepveu, avec l’aide de Dominique Laurent (CR IRD) comme directeur adjoint. Durant ces 8 années, les travaux étaient principalement orientés vers les pathologies des zones tropicales (paludisme, leishmaniose, ciguatéra) et la valorisation de la biodiversité comme source de nouvelles molécules actives. La spécificité du laboratoire résidait dans l’étude du stress oxydant, état commun à de nombreuses pathologies, pour la découverte de nouveaux pharmacophores grâce à des outils technologiques et moléculaires adaptés. L’UMR152 était jusqu’en 2011 divisée en deux axes de recherche:
 Axe 1 Mécanismes redox et stress oxydant
 Axe 2 Biodiversité et substances naturelles bioactives
L’unité était alors composée de 21 permanents, dont 15 enseignants-chercheurs (EC), 7 chercheurs IRD (6 CR et 1 DR) et 6 personnels ingénieurs, techniciens et administratifs (ITA).
Lors de la reconduction de l’unité en 2011, l’unité a souhaité élargir ses thématiques principales en intégrant deux nouvelles équipes, l’une spécialisée dans le domaine du cancer, l’autre centrée sur l’immunité innée et le macrophage. L’extension des domaines de compétence de l’unité vers la thématique cancer a eu pour objectif le développement de nouveaux modèles de criblage de molécules naturelles et de synthèse. L’étude des voies de signalisation du macrophage dans la réponse innée aux parasitoses et cancers avait pour but d’identifier des cibles moléculaires (récepteurs nucléaires), cibles potentielles des molécules des équipes de chimistes de l’unité. Afin de mener à bien ce nouveau projet d’unité, 4 équipes rassemblant 32 personnels permanents, ont été constituées :
 équipe 1 : pharmacognosie, ethnopharmacologie et pathologies du Sud (PEPS)
 équipe 2 : mécanismes redox et stress oxydant (REDSTRESS)
 équipe 3 : interface Chimie-Biologie pour le développement (BIOCID)
 équipe 4 : macrophages et récepteurs nucléaires dans l’inflammation et l’infection (MRN2i)

Ce projet a été porté par Nicolas Fabre, professeur en pharmacognosie à la faculté de Pharmacie, et Agnès Aubouy (CR IRD) directrice adjointe, pendant deux quinquennaux (2011-2015 puis 2016-2020).

Le prochain projet d’unité est en cours d’élaboration, l’unité étant évaluée à la fin 2019 pour une recréation en 2021. Ce projet sera porté par Valérie Jullian (CR IRD) avec pour adjointe Karine Reybier (MCU Pharmacie).